copropriété garer sa moto

Que faire de sa moto en copropriété ?

Les amateurs de deux roues ont bien souvent du mal à garer commodément leurs engins dans les parties communes, surtout si le syndicat n’a pas précisé les modalités à suivre. Que faire de sa moto en copropriété ? Que faire pour que l’agrément de l’usage de l’immeuble soit préservé tout en accordant un espace de stationnement aux motards ?

Parking pour moto en copropriété

Les motos sont bien plus pratiques, peu encombrantes et consomment moins de carburants que les voitures. Ils ne prennent pas de place et peuvent se garer partout ou du moins, sur les parkings qui leur sont dédiés. Dans le cas d’une copropriété, le risque est que la moto vienne gêner les autres résidents, surtout si l’immeuble ne dispose pas de parking dédié aux deux-roues. Le règlement de copropriété énonce généralement que les parties communes ne doivent pas être utilisées de manière abusive ou qui génèrerait la circulation des usagers de l’immeuble. Il n’est donc pas conseillé de garer le deux-roues dans les principaux axes de passage de l’immeuble, en particulier les zones principales de passage comme le hall ou les couloirs où les piétons doivent toujours avoir la priorité.

garer sa motoLes propriétaires de deux-roues peuvent garer leur engin dans le cou, mais là encore, les autres occupants de l’immeuble peuvent s’imposer en avançant que cela peut encombrer les lieux et nuire à l’esthétique générale de la propriété. De plus, la moto sera soumise aux intempéries, ce qui peut occasionner des pannes ou des problèmes au niveau du moteur qui a pris l’eau. Du côté de la sécurité, garer sa moto dans la cour n’est pas conseillée, car elle sera garée sans surveillance et ainsi, mise à la portée des petits malfrats. Il sera bien possible de mettre une chaine de sécurité, mais ce n’est qu’un palliatif sur le court terme.

Les locaux de stationnement en copropriété

Si la plupart des immeubles de copropriété ont un local à vélo, situés dans un ancien garage, une resserre, une ancienne loge de concierge ou une cave, les immeubles disposant de locaux pouvant accueillir une moto ne sont pas nombreux. Pour les motos et scooters, certaines copropriétés autorisent leur stationnement dans la cour ou sous le porche. Il faudra toutefois que la cour soit assez grande et que la zone de stationnement des deux-roues ne vienne pas gêner le passage. Il faudra également que les différents accessoires de moto tels que le casque soient bien rangés dans l’appartement du propriétaire du deux-roues en question.

Enfin, s’il n’est pas possible de garer la moto dans la cour, il sera intéressant de demander au syndicat à ce qu’elle jouisse d’une zone de stationnement sur le parking. Il existe généralement des parkings avec des emplacements délimités en surface ou au sous-sol de l’immeuble. Il se peut néanmoins que les modalités du contrat de copropriété n’inclut pas des règles de stationnement pour moto, ce qui fait que les conducteurs de deux-roues doivent penser à garer leur engin sur la voie publique ou de louer un espace de stockage ou encore un emplacement de parking à proximité.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter