assurance dans le batiment

Quelles assurances pour les artisans du bâtiment ?

Entre les risques avec l’activité et les risques liés aux personnes, les professionnels du bâtiment doivent à tout prix souscrire une assurance qui les protègera en cas d’accidents sur le terrain, de défaut de construction et de problèmes avec les clients à la réception des travaux. Focus sur les types d’assurances à souscrire impérativement pour les artisans du bâtiment.

L’assurance décennale et l’assurance pro

mutuelle sante batimentLa loi impose les entreprises et les artisans du bâtiment à souscrire une assurance décennale pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs clients. L’assurance professionnelle, au même titre que l’assurance multirisque, sont incontournable, car elles permettent à l’artisan de se protéger, mais aussi de protéger ses clients en cas dommages ou d’accidents. L’assurance responsabilité civile professionnelle intervient quant à elle, lorsque les dommages sont mis sous la responsabilité du professionnel. Il est intéressant de rappeler que tous les dommages ne sont pas à attribuer à la responsabilité du professionnel, la prise en charge des coûts de réparation ne concerne que les défauts liés à la construction.

L’assurance décennale s’applique quant à elle, à tous les métiers du bâtiment : constructeurs, maitres d’œuvre, maçons, artisans de la construction. En cas de risques en lien avec des facteurs extérieurs tels que les dégâts des eaux, l’incendie ou le vol, l’artisan devra alors jouer de son assurance décennale. Elle intervient également après la réception des travaux si des dommages ou des défauts d’ouvrage ont été constatés par le client.

La responsabilité civile et l’assurance multirisque professionnelles

Les artisans du bâtiment peuvent également recourir à l’assurance responsabilité civile dans le cadre de leur activité. Selon les types de contrats gieps, les clauses peuvent être différentes, mais en règle générale, l’assurance responsabilité civile doit protéger l’artisan contre les dommages constatés après réception des travaux. Cela concerne bien souvent les défauts de construction, les dommages corporels et autres défauts sur les matériaux utilisés sur le chantier.

La responsabilité civile entre également en compte en cas de dommages corporels ou matériels causés par un tiers, causés par les installations du professionnel et en cas de vol. L’assurance multirisque professionnelle propose pour sa part, promet des garanties liées aux locaux professionnels, aux dommages causés sur les biens existants et sur les problèmes de matériels.

Les assurances facultatives

En cas d’accident sur le chantier, le régime social ne rembourse qu’une petite partie des dépenses de santé, laissant un grand reste à charge à payer à l’artisan. C’est là qu’intervient la mutuelle qui vient prendre en charge une partie ou l’ensemble du reste à payer. Encore une fois, il est important de veiller à ce que les clauses ne renferment pas de pièges tant au niveau des garanties proposées que des exclusions et des délais de carence.

En plus des assurances obligatoires et l’assurance artisan de personnes (mutuelle, prévoyance chez) souscrit chez asaf gieps, il existe d’autres assurances permettant à l’artisan de renforcer la protection de son activité. C’est notamment le cas de la garantie de parfait achèvement et la garantie de bon fonctionnement. Pour trouver le meilleur contrat d’assurance et de mutuelle, il convient bien évidemment de recourir à un comparateur de mutuelle qui va aider à mettre en exergue le meilleur contrat en fonction des besoins de l’artisan.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter